Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

 

La Thérapie Vojta

La thérapie Vojta est une méthode innovante et moderne de rééducation basée sur l’activation des schèmes locomoteurs de manière réflexe chez des patients atteints des troubles moteurs.

C’est entre les années 1950 et 1970 que le Dr Vaclav Vojta, neurologue, a pour la première fois décrit le phénomène de Locomotion Réflexe chez un groupe d’enfants atteints de Paralysie Cérébrale.

.

 

Locomotion réflexe

La base de la thérapie-Vojta

Grâce à l'application thérapeutique de la locomotion réflexe, il est possible de retrouver l'accès aux schémas moteurs - ou à une partie d'entre eux - chez les patients présentant des altérations du système nerveux central et du système locomoteur. 

La locomotion réflexe est activée par voie «réflexogène». Dans le contexte de la locomotion réflexe, le terme «réflexe» ne représente pas le mode de contrôle neuronal, mais se réfère à des réponses motrices définies, «automatiques» et toujours égales produites par des stimuli externes, appliqués en thérapeutique.





 

 

Dans la thérapie Vojta, le thérapeute exerce une pression sélective sur certaines zones du corps, le patient étant couché sur le ventre, - en décubitus dorsal ou latéral. Ces types de stimuli, chez l'être humain de tout âge, provoquent automatiquement et sans sa propre initiative, c'est-à-dire sans collaboration volontaire active de la personne, l'activation de deux complexes de mouvements: le rampement réflexe en position couchée et le retournement réflexe

Le rampement réflexe conduit à un mouvement de type crawl, tandis que le retournement réflexe commence en position couchée et, passant par la position latérale, continue son processus jusqu'à ce qu'il atteigne la marche dite quadrupède.


Dans la locomotion réflexe, il y a une activation coordonnée et rythmique de l'ensemble des muscles squelettiques et différents circuits du système nerveux central sont stimulés. Les réactions motrices qui se déclenchent régulièrement et cycliquement en raison de stimuli de pression, à partir de certaines positions de départ, sont totalement reproductibles et aussi souvent que souhaité, même chez le nouveau-né.

Tous les mouvements qui apparaissent dans le développement de l'être humain comme la prehension, les retournements, le ramper, la position debout et la marche, sont donc visiblement stimulés. Ils sont, selon le professeur Vojta, présents même chez les enfants à un stade de développement, dans lequel ils ne possèdent pas encore spontanément ces capacités.

Par l'application thérapeutique de la locomotion réflexe, ces fonctions musculaires utilisées inconsciemment et nécessaires à la motricité spontanée quotidienne sont activées chez le patient, en particulier dans la colonne vertébrale, mais aussi dans les bras et les jambes, les mains et pieds et dans le visage.

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus